Courrier dans la Presse Professionnelle

Aller en bas

Courrier dans la Presse Professionnelle

Message  Invité le Jeu 25 Sep - 13:31

23/09/2008 - Ordre infirmier : le ministère snobe les présidents des conseils départementaux

La réunion prévue vendredi 19 septembre au ministère de la Santé entre les présidents des conseils départementaux de l’ordre infirmier et Mme Céline Mounier, conseillère de Roselyne Bachelot, n’a pas eu lieu. Pourtant, près d’une cinquantaine de présidents de conseils départementaux de l’ordre avaient fait le déplacement, venant parfois de Corse porter leurs doléances.

L’affaire commence il y a trois mois. Le 25 juin, Fabrice Brivady, président du conseil départemental de l’Ordre infirmier de Charente-Maritime adresse un courrier à Roselyne Bachelot, dans lequel il exprime les inquiétudes des infirmières sur les projets de réforme de la profession, notamment celui qui consisterait à transformer le décret d’actes infirmiers.

Dans une réponse datée du 8 août, le ministère propose que rendez-vous soit pris le 19 septembre. Aux termes de la lettre, Céline Mounier, devait recevoir M. Brivady « en compagnie des présidents des conseils départementaux de l’ordre infirmier».

Mais il s’est avéré que « Mme Mounier n’était pas très emballée à l’idée de recevoir tous les présidents », a expliqué Fabrice Brivady à Espaceinfirmier.com. « Elle a affirmé que nous nous étions mis d’accord sur une délégation resserrée, mais elle a un peu prêché le faux car je lui ai toujours dit que je ne pouvais pas désigner une délégation d’autorité », a ajouté Fabrice Brivady.

Toujours est-il que vendredi, tandis que se présentait au ministère près d’une cinquantaine de présidents de conseils, venus parfois de Corse porter leurs doléances, « Mme Mounier nous a dit qu’elle ne voulait recevoir que 10 personnes », a rapporté le président du conseil départemental de Charente-Maritime.

Après avoir réussi à pénétrer dans le hall du ministère de la Santé, les présidents de conseils départementaux ont été refoulés dehors. « Nous nous sommes alors concertés et une majorité s’est dégagée pour ne pas désigner de délégation car nous avons tous la même légitimité, celle du suffrage des infirmières qui nous ont élus », a indiqué M. Brivady.

Au ministère, on indiquait que Céline Mounier ne répondrait pas en personne sur ce dossier. Contacté par Espaceinfirmier.com, son secrétariat a affirmé que le principe d’une délégation d’infirmiers avait été acté au préalable avec M. Brivady, ce que réfute l’intéressé.

Face au blocage, la conseillère est sortie discuter avec les infirmières quelques minutes dans la rue, ce qui, pour M. Brivady, en dit long sur « la considération portée à l’ordre infirmier ». « Vous trouvez que la place d’une infirmière, c’est sur le trottoir ? Ils ont voulu l’ordre et maintenant ils ne veulent plus traiter avec lui», s’est-il indigné.

D’ailleurs, la lettre de mission sur l’évolution de la profession, confiée à Michelle Bressand et à trois autres personnalités, ne mentionne pas l’ordre infirmier dans les instances à consulter, a-t-il dénoncé. La mission doit rendre un rapport le 1er novembre, soit après la présentation en conseil des ministres du projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoires » prévue le 8 octobre, et avant l’élection du conseil national de l’ordre infirmier le 25 novembre.

Bref, « toutes les craintes sont revenues. C’est un retour en arrière et un déni complet de l’ordre », s’est désolé Fabrice Brivady.

Les présidents bredouilles ont toutefois élaboré une résolution dans laquelle ils demandent expressément à la ministre de la Santé « qu’aucune décision ou modification relative à l’actuel décret d’actes infirmiers, à la formation ou à l’exercice professionnel ne soient engagées avant que le Conseil national de l’ordre des infirmiers ne soit opérationnel ».

En effet, estiment-ils, « l’ordre des infirmiers, en cours de constitution, est l’interlocuteur légitime et privilégié pour l’élaboration de ces modifications, car seul représentant issu d’élections caractérisant les choix de l’ensemble de la profession infirmière ».

Cécile Almendros

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum