[b]Lettre de la Ministre de la Santé aux Professionnels de Santé / Grippe A/H1N1[/b]

Aller en bas

[b]Lettre de la Ministre de la Santé aux Professionnels de Santé / Grippe A/H1N1[/b]

Message  Marie christine le Mer 30 Sep - 23:39

REPUBLIQUE FRANÇAlSE
Ministère de la Santé
29 SEP. 2009
La Ministre,

Mesdames et messieurs,
Le virus grippal pand émique A(H IN1) a émergé sur le continent américain en avril dern ier. Depuis, il n'a
cessé de diffuser de pays en pays, conduisant l'o rganisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer, le t 1
juin dern ier, que le monde était confronté à la première pandém ie gnppale du x..XIOme siècle. En août,
"ép idémie a touché les territoires français de l'hémisphère Sud et le 9 septembre, l'ins titut de veille sanitai re
(InVS) a annoncé que le seuil épidémique de la gnppe était franchi en métro pole.
Le virus A(H IN I) présente aujourd' hui deux caracrèristiques : une virulence que l'OMS qualifie de
modérée et une forte contagiosité. Il est donc susceptible d'atteindre un nombre très impo rtant de nos
co ncitoyens, l'immunité de la population contre ce nouveau virus étan t très faible. C'est la raison pour
laquelle nous parlons de pan démie. Le nombre important de cas nous fait craindre un nombre
proportionné de formes graves et de décès. De surcroit, l'O!\IS a ann oncé qu'u n pourcentage non
négligeable des décès dus au virus A(H IN1) surven aient chez de jeunes adultes ne présentan t pas de
facteur de risque. Nous devo ns donc oeuvrer solidairement et collectivement pour permettre de limiter
l'impact, tan t sanitaire que socio-économique, de cette épidémie. Nous devons privilégier les mesures de
prévention qui permettron t de limiter la propagation du vi rus et le nombre de cas, contrib uant ainsi à un
recours ( raisonn é » au système de soins . Pour ce faire, trois leviers d'action principaux s'o ffrent à nous; les
gestes « barrières '>' les médicaments antiviraux et la vaccination.
Leur mise en oeuvre dépend aussi de vous
Concernan t les gestes ( barrières l'l , j'ai souhaité que des campagnes de communication gran d public
soient organisées en mai et au moment de la rentrée de septembre pour faire connaître ces gestes qui
limitent la diffusion du virus et qui protègent. Les messages portent notamment sur le lavage des mains, sur
la nécess ité de se couv rir le nez et la bouche lors d'éternuements, etc. Mais cette diffusion, aussi large so itelle,
ne peut remplacer la parole que vous pouvez, vous, profe ssionnels de santé, porter auprès de vos
patients. Quelle que soit votre spécialité, même si elle ne vous con duit pas à prend re en charge
spécifiquement des malades attei nts de la grippe, vous êtes un relai majeur des messages de santé publique
car vous avez la co nfiance de vos patients. Aussi, je compte sur vous pour assurer ce rôle de « messagers de
santé pub lique ».
Concernan t les médicaments anuvrraux, des stoc ks ont été constitu és. Ces médicaments sont sur
prescription médicale, au cas par cas, disponibles en pharmacie d'o fficine à l'exception des formes
pédiatriques dont le circuit de distribution est, pour le moment, réservé au secteur hospitalier.
Concernan t la vaccinat io n, dès la menace iden tifiée, le gouvernement a décidé d'acquérir des vaccins
contre le virus A(JI IN1), dan s des quantités permettan t de prop oser la vaccination à l'ensemble de la
population. Les laboratoires avec lesquels nous avons signé un march é commencent à nous livrer les
vaccins qu'ils continueront à mettre à notre disposition de façon progressive. Nous avons souhaité que cet
accès à la vaccination soit rendu possible au plus grand nombre. La vaccination sera réalisée sans avance de
frais. Par ailleurs, nous avo ns tenu à ce que chacun puisse décider librement de se faire vacciner ou non:
elle ne sera don c pas ob ligatoire. Pour autant, si la vaccination offre une protection individuelle à celui qui
en bénéficie, elle contribue aussi à protéger ses proches. son entourage. ses patients.
Cen e dimension est particulièrement impo rtan te lorsque ces derniers présentent des facteurs de risque qui
les rend ent plus vulnérables ou qu'ils ne peuvent pas être vaccinés eux-mêmes du fait de contre- indications
médicales. La vaccination a donc une dimension altruiste forte .
La stratégie vaccinale a été annoncée par le Premier ministre le 24 septembre. E lle repose sur le co nsensus
scienti fique le plus large qui fonde l'avis du haut conseil de la santé publique (HCSP) rendu le 7 septembre
dernier. Elle identifie comme personnes auxquelles proposer la vaccination en premier, les plus vuln érables
et les professionnels de santé qui sont à leur contact régulier ou prennent en charge les malades grippés.
Le lancement de la campagne sera décidé en fonction des derni ères données épidêmiologiques de l'InVS et
lorsque nous aurons toutes les garanties sur l'efficacité et la sécurité des produits au travers des
auto risations de mise sur le marché (A!\f M), dont les premières pourraient être accordées début octobre.
L'agence européenne du médicament (Europtan Medeases Agtn!)' • EMEA) a rendu un avis positif pour les
vaccins de GSK et Novartis qui sont deux des principaux laboratoires avec lesquels nous sommes engagés.
L'ensemble de ces données feront l'ob jet d'un dern ier examen par le HCSP afin de s'assurer qu'elles ne
mod ifient pas l'avis rendu le 7 septembre.
A la fin du mois d'o ctob re, nous aurons alors à mettre en oeuvre la campagne qui sera collective du fait des
contraintes techniques. Les préfets de département ont été chargés d'en prévoir l'organisation au niveau
territorial. Mais pour mener à bien cette campagne de vaccination , nous auro ns besoin de vous tous,
professionnels de santé.
;Sous aurons besoin de beaucoup d'entre vous. médecins. infinniers. étudiants et retraités pour constituer
les équipes de vaccina tion qyi feront fon ctionner les centres de vaccination de yorre dé:partemem. J'en
appelle à votre sens de l'intérêt général, au fondement même de votre vocation au profit de la santé de
chacun, pour vous mobiliser, nombreux, au moment où nous ferons appel à vous. Il y va de la réussite de
cette campagne.
Au-delà de cette mobilisation, il appartient, là encore, à chacun d'entre vous, quelle que soit vorre
profession , d'as sure r un rôle d' information auprès de vos patients. Si nous voulons une forte adhésion de
nos concitoyens à cette campagne de vaccina tion , il faut qu'ils soient convaincus de son bien fondé. Les
pouvoirs publics lanceront une campagne d'information en temps utiles mais, d'o res et déjà, je fais appel à
vous pour répondre à leurs questions et donn er les éléments qui leur permettront, en toute connaissance de
cause, de décider ou non de se faire vacciner. Les modalités d'octroi des AMM, l'évaluation de la balance
bénéfices-risques, le circuit de pbarrnacovigilance, la question des adjuvants so nt autant de sujets pour
lesquels des information s sont disponibles sur le site de l'agence française de sécurité sanitaire des produits
de santé (AFSSAPS): www.afssap s.fr. Ilimporte que vous puissiez vous appro prier ces don nées pour
pouvoir répondre aux questions de vos patients.
Comme je l'ai souhaité depuis le début de l'épidémie, les instances qui vous représentent, qu'elles soient
ordinales, professionnelles ou syndicales, permettent le maintien d'un lien étro it entre nous. Il me semble
impo rtan t de diffuser, en temps réel, une information confo rme à vos attentes et qui emprunte les canaux
d'information qui sont les vôtres.
Je sais pouvoir compter sur vous et je vous adresse, par avanc e, mes sincères remerciements pour votre
implication.
Les gestes de chacun font la santé de tous
www.grippe.sante.gouv.fr
Roselyne BACHELOT-NARQUIN
Ministre de la Santé et des Sports

_________________
Marie Christine PADERNOZ
Ex Presidente et Ex élue du Conseil Ordre Infirmier 50

Marie christine
Admin

Féminin Nombre de messages : 119
Localisation : Graignes
Emploi : Infirmière DE - Secteur public - Hôpital de St lô
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ordreinfirmier50.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum