DEMISSION DE LA PRESIDENTE DU CDOI50 : Démission, mais pas renoncement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DEMISSION DE LA PRESIDENTE DU CDOI50 : Démission, mais pas renoncement

Message  Marie christine le Lun 25 Juil - 1:00

La fierté, la gratitude, le regret, après 3 ans passés à la Présidence de l'Ordre des Infirmiers de la Manche;
fierté, gratitude et regret sont les 3 mots qui marquent mon engagement.
La fierté du travail accompli, au nom de l'Ordre, dans les différentes instances de Santé départementales et régionnales.
Fierté d'avoir fait entendre, et valoir, la position de notre profession.
Gratitude envers les membres du Conseil et notre assitante qui n'ont ménagé ni leur temps, ni leur peine.
Regret de constater l'apathie des collègues devant une occasion de prendre en main leur représentation, en dehors de toute exclusive autre que
professionnelle.

Jeune infirmière,l'0rdre Infirmier m'était apparu la solution à notre représentativité vis à vis des instances hospitalières,
publiques ou privées et la seule façon d'être audible face au pouvoir politique.
Ces aspirations n'étaient sans doute pas dénuées de fondement puisqu'il m'aura fallu attendre 30 ans de carrière pour que les pouvoirs publics acceptent,
après une, très, longue bataille des associations et syndicats infirmiers, la création de notre Ordre.
C'est seulement au moment de l'élection des représentants de l'Ordre que les différentes instances ont pris conscience du pouvoir effectif de 450 000
infirmiers et infirmières parlant d'une seule voix.
Pour refermer la boîte de Pandore,tous se sont ligués pour ôter, au plus vite, toute légitimité à l'Ordre.
Soyons réalistes, ils ont été bien aidés dans la besogne par un Conseil National des Infirmiers incapable de s'approprier un budget prévisionnel,
trop ambitieux pour la profession, budget qui avait été réalisé par un cabinet de consultants.
On ne refait pas l'histoire, mais aujourd'hui démissionnaire de mon poste de Présidente du Conseil de l'Ordre des Infirmiers de la Manche, je veux vous dire
ce que je m'étais interdit de dire pendant 3 ans.
Je ne voulais pas polémiquer avec des syndicats ou des groupuscules télécommandés qui avaient à disposition,des appareils et des moyens sans commune mesure
avec les nôtres. D'ailleurs, ils n'attendaient qu'une occasion pour bondir, une fois de plus sur l'Ordre Infirmier. Ah! que j'ai lu et entendu les 2 slogans,
heureuses trouvailles des communicants des syndicats : "payer pour travailler" et "refuser la double peine".......

"Payer pour travailler" : en créant l'Ordre Infirmier, l'Etat lui a confié des missions de service public tels que :
règlementation de l'accès à la profession (conditions de compétence, de moralité, défense de l'honneur et d'indépendance de la profession ), veille de
la démographie infirmière, promotion de la Santé Publique et de la sécurité des soins, expertise sur les questions concernant la profession,
promotion de la profession, entre autres..... Cette action, pour être efficace ne peut se faire qu'en partant du niveau départemental afin de faciliter,
promouvoir, les contacts directs entre l'Ordre et les infirmiers.
Une telle obligation, encore une fois venue de l'Etat, qui se désengage, a un coût, qu'il tranfère, via l'Ordre, à la profession.

"Refuser la double peine" : Quelle vision péjorative les syndicats généralistes se permettent-ils d'afficher sur la profession hospitalière en tenant
ces propos??....
A l'évidence, à lire et entendre ce slogan, toute infirmière est sous le coup d'une poursuite imminente, par son employeur, et par tant, par son Ordre
(soit dit en passant, réglementairement, l'Ordre ne peut engager une enquête que s'il est saisi, officiellemnt, d'une plainte).
Et bien en 3 années de Présidence, je n'ai eu à connaître qu'une seule plainte d'une famille à l'encontre d'une collègue (plainte qui n'était pas sans
fondement). Si l'on prend en compte cet unique cas, en 3 ans sur le territoire de la Manche qui compte environ 44OO infirmier(e)s qui exercent
dans le domaine hospitalier, l'infirmière hospitalière que je suis, habituée à exprimer mathématiquement la survenue d'infections dans certaines pathologies,
peut vous dire que le risque pour un/une de nos collègues de se voir (éventuellement) amené(e) à rendre des comptes est de :
1 plainte/12000 ans d'exercice/infirmier(e)..... Je suis très fière d'appartenir à une profession qui voit aussi peu de ses membres être appelés
à "rendre des comptes".

Je remercie tous les collègues qui sont incrits au tableau de l'Ordre Infirmier, ils ont fait montre d'un engagement et d'un sens
des responsabilités qui est avant tout au service des patients.

Je démissionne après 3 ans de passion pour l'action menée avec les élus du Conseil de la Manche.
Je démissionne de mon poste de Présidente car pour moi les choix budgétaires qui ont été faits en 2009 par nos élus nationaux, l'ont été faits par tous. Tous sont co-responsables des choix réalisés sur l'hypothèse que les infirmières souhaitaient leur Ordre et allaient adhérer massivement . Il en a été autrement et je me dois de saluer l'efficacité de l'action conjointe des syndicats généralistes et de nos ministres de la Santé dans l'entreprise de torpillage....
Aujourd'hui, certains élus nationaux cherchent des solutions et vont réorganiser notre Ordre et ses missions, en veillant soigneusement à protéger, d'abord,
leurs avantages personnels. Je trouve celà "méprisable", et ne peut y adhérer.

De plus, la première mission de notre Ordre qui risque d'être touchée dans cette réduction de charges pourrait concerner l'accès à la profession.
Ce contrôle, est, à mon avis, la toute première raison d'être de notre institution ordinale. Ce rôle ne peut être joué, par aucun employeur, quel qu'il soit.
Il doit s'exercer au niveau départemental.Si les conseils départementaux disparaissent,disparaîtra avec eux la raison d'être de tout Ordre professionnel.

Marie-Christine PADERNOZ, ex Présidente CDOI50


_________________
Marie Christine PADERNOZ
Ex Presidente et Ex élue du Conseil Ordre Infirmier 50

Marie christine
Admin

Féminin Nombre de messages : 119
Localisation : Graignes
Emploi : Infirmière DE - Secteur public - Hôpital de St lô
Date d'inscription : 03/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ordreinfirmier50.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum